Parcours du groupe MOJO

Mojo occupe depuis février 1996 une place de choix dans le microcosme musical alsacien. Rompus aux scènes du Grand Est, les trois musiciens baladent depuis 300 concerts, dans une douzaine de départements, en Suisse et en Allemagne, leur blues électrique. Mitch le batteur originel parti en juin 2014, c'est désormais Pierrot Bauer qui officie à la batterie au sein du combo. Bâti autour des influences majeures des membres, le répertoire du combo, constitué de compositions originales et d’adaptations, s’inspire largement des maîtres du genre : Buddy Guy, Lucky Peterson, Ry Cooder, B.B King ou les Fabulous Thunderbirds, autant d’artistes qui ont contribué à donner leurs lettres de noblesses à cette musique.




MOJO EN DETAIL

C’est grâce aux nombreuses ‘Jams Sessions’, organisées au Café des Arts à Mulhouse en 1995, que Mojo voit le jour officiellement en février 96 autour de Jipes Dangy (guitare & vocal), Raphy Bindler (basse) & Mitch Olivier (batterie). Très vite le combo enchaîne les prestations dans la région, notamment sur les fameuses scènes de l’Atlantis à Bâle en Suisse et du Blue Monday à Fribourg en Allemagne. Après quelques concerts et un gig acoustique en direct sur une radio régionale, Mojo assure, en mai 1997, la première partie du bluesman new-yorkais Popa Chubby dans un Noumatrouff bondé. Le groupe participe ensuite u ‘Parcours Blues’ organisé à la Fnac de Mulhouse ainsi qu’au festival ‘Jazz Off à Mulhouse & en Haute-Alsace’.

Dès lors les sorties se succèdent à un rythme soutenu avec pas moins de 120 concerts pour les seules années 97, 98 et 99 ! On retrouve en le groupe dans l’émission TV ‘Tempo’ sur France 3 Alsace en février 1998, où le trio interprète 2 titres en direct et accorde une interview à Christian Hahn, depuis les studios de la Place de Bordeaux à Strasbourg, avant de regagner, illico, la scène de la Laiterie en ouverture de Popa Chubby. Une nouvelle fois, c’est devant une salle comble, qui lui réserve un accueil enthousiaste, que Mojo se produit. En mai 1999 une démo 3 titres est enregistré en studio avec Mario Tardio aux claviers, le combo s’apprête à mordre à pleines dents dans le nouveau millénaire...


1999 - 2001

Sans cesse sur la brèche et sur les planches des scènes régionales, le band s’illustre en première partie du regretté Calvin Russel et de son blues texan, en novembre 1999, dans un Noumatrouff sold-out et devant un parterre d’afficionados on ne peut plus chaleureux. S’ensuivent toujours de nombreuses dates, dont le Caveau des Dominicains à Guebwiller et le Söehnlin Keller à Müllheim en Allemagne, avant que Mojo ne retrouve la Laiterie à Strasbourg, en mai 2000, en ouverture du mythique groupe français Ange.
Le Noumattrouf mulhousien est une nouvelle fois au programme le mois suivant, en support du légendaire guitariste britannique Alvin Lee (Ten Years After). L’occasion pour les trois compères de se distinguer à nouveau devant un très large public qui applaudit leurs prestations, immortalisées pour l’occasion, pour un CD démo live. En août 2001 le groupe se retrouve à l’affiche du traditionnel ‘Festival Off’ qui édite, sous la houlette de la ville de Mulhouse et de l’association ‘Jazz-Et’, une compilation CD officielle ‘Jazz Off’ regroupant 16 artistes et dans laquelle Mojo interprète une version live de près de 6 minutes de ‘Dust My Broom’. Sollicité par la chaîne câblée Alsatic TV en octobre 2001, le trio réalise une interview et tourne un clip illustrant le titre ‘Down In Hollywood’, dont la diffusion est programmée à 37 reprises sur une huitaine de jours.


2002- 2007

Au cours de ses nombreuses pérégrinations, Mojo a le plaisir de partager l’affiche en mars 2002, avec le bluesman Guy Roel et la formation NG Swing lors d’un festival organisé par le Musée de la Régence à Ensisheim. Quelques évènements culturels jalonnent les concerts du groupe comme ‘Les Trophées de la Ville de Mulhouse’ en mars 2004 où le combo se retrouve au Palais des Sports à Mulhouse, pour une prestation en plein air à La Nuit de l’Automobile au cœur de la cité du Bollwerk ou encore pour un concert au Cinéma des Quais à Belfort en ouverture du film ‘A Man and the Blues’. Dans un line-up inchangé depuis le premier jour, Mojo poursuit son parcours avec bonheur et fête son 8ème anniversaire en mai 2004. Entouré d’une pléiade d’amis musiciens, venus rejoindre le band sur la scène du Caf’ Conc’ à Ensisheim, la soirée est filmée pour la postérité !

Club émérite de la scène alsacienne s’il en est, le Caf’ Conc’ fait parti des lieux incontournables qui ont régulièrement programmé le trio blues depuis sa création. Au mois de janvier 2005 Mojo gagne la scène du Grand Casino à Bâle en Suisse, en ouverture du bluesman américain Jay Gordon, avant de fouler, le mois suivant, celle du Noumatrouff qui accueille le groupe en première partie du bluesman parisien JJ Milteau. Une nouvelle fois la salle est pleine à craquer et les spectateurs visiblement ravis de retrouver le combo mulhousien. Alors que le groupe fête ses 10 ans en mars 2006 et donne quelques concerts durant l’année et début 2007, Raphy souhaite voguer vers d’autres aventures musicales et quitte le navire aux portes de l’été. C’est tout naturellement vers Ben Seyller que Mojo se tourne. Complice de très longue date du talentueux bluesman Guy Roel, Ben, avec qui Jipes & Mitch ont déjà joué à plusieurs reprises par le passé, reprend instantanément les concerts en août 2007 sans aucune période de transition.


2007- 2012

Le combo est régulièrement programmé durant deux années, même si, contraint à une actualité plus légère, conjoncture difficile oblige, le band ne baisse pas les bras pour autant et en profite pour enregistrer une nouvelle démo 4 titres en février 2010. Alors que les gigs se succèdent tranquillement, Mojo retrouve notamment le duo messin de Clarksdale et le groupe SoulManiacs, pour une ‘Nuit du Blues’ savamment orchestrée et organisée par Jipes en personne pour le festival ‘Jazz en Ville’, dans un Foyer Ste Geneviève mulhousien qui ne désemplit pas ce soir d’août 2010. Soucieux de fêter dignement les 15 ans du groupe et ses 250 concerts, Jipes, Ben & Mitch envisagent d’enregistrer un album studio pour souligner l’évènement. Rendez- vous est pris au Studio D à Gray en Haute-Saône. Dirigé par Claude ‘Chouchou’ Demet, ancien guitariste de Ange et de Christian Décamps, entres autres, ‘Chouchou’ est un ami de longue date de Mitch, et dispose d’un studio professionnel 24 pistes analogique, confortable et bien équipé. L’endroit est idéal pour restituer la chaleur des amplis à lampes et le naturel des fûts en érable ! En résidence au studio durant 7 jours fin février et début mars 2011, les sessions se succèdent dans la bonne humeur et 11 titres sont ‘mis en boîte’, dont 4 compositions originales, signées Jipes pour les musiques et paroles et Mojo pour les arrangements.

Enregistré live pour la majeure partie des titres, afin de restituer fidèlement l’énergie du band sans en dénaturer la couleur musicale, "Never Too Late" est disponible à la vente dès avril 2011, avec un tirage initial d’un millier d’exemplaires. Le groupe enchaîne alors une série de concerts, showcases, émissions de radio et interviews presse dès le mois de mai en Franche-Comté, Vosges, Alsace, Moselle, Allemagne, Hauts-de-Seine, Paris... accompagnés de séances de dédicaces auxquelles le trio était peu habitué jusqu’alors, à l’image de l’Entrepont à Issy-les-Moulineaux où le groupe, seul à l’affiche, remplit la salle ! Rejoint sur une scène allemande par le bluesman américain Tino Gonzales, guitariste & chanteur issu du fameux label discographique Dixiefrog Records, pour un set endiablé d’une heure, cette rencontre inespérée d’un soir de mai 2011, marque d’une pierre blanche l’épopée du groupe.

Disponible à l’achat sur le site officiel du groupe (via Paypal) en téléchargement légal sur Bandcamp, ‘Never Too Late’ bénéficie, sans exception, d’excellentes critiques...


2012- 2016

Fort de son premier opus sous le bras, Mojo continue son bonhomme de chemin avec de belles programmations en 2012 (première partie d'Ange, concert au BAG de Genève (Suisse), avec Introversion en Haute-Saône...) pour le plus grand bonheur de Jipes, Ben & Mitch. Et l’envie d’un second album leur fait prendre le chemin du studio de La Passerelle à Ensisheim ou le combo enregistre sous la houlette de Jaco Belzung et Joel Montemagni.

En Juin 2014 Mitch pilier fondateur de la formation décide d'arrêter la scène avec le groupe, tout en continuant l'enregistrement du nouveau CD en studio, Jipes et Ben décide malgé tout de continuer et d'accueillir Pierrot Bauer à la place de batteur de Mojo. Le projet continue donc sous un nouveau patronyme Mojo New Line qui prend un nouveau départ après les 20ans en 2015 de la fomation "Don't Give Up" !!!!!

Depuis 2015 le combo s'est parfois augmenté d'une section de cuivres et d'un clavier en la personne de Didier Groelly pour apporter plus d'ampleur au son de la formation. C'est sur la scène du Woodstock Guitars en premeière partie de Fred Chapellier que Mojo New Line a testée avec succès cette formule. Dès lors elle sera de nouveau ä l'affiche début juillet 2016 lors du Festival Statdli Blues à Laufen en Suisse et en aout lors de la Nuit du Blues du Festival Jazz en ville ä Mulhouse.

A suivre...(juin 2016) P.S. Merci aux musiciens qui ont prêté mains fortes au groupe: Mario Tardio (clavier), Joël Montemagni (basse / guitare), Nicolas Poirot (clavier), Nicholas Marchiel (basse), Roland Grienenberger (basse), Christophe Deremaux (harmonica), Philippe Hammel (harmonica / chant), Marc Lehmuller (harmonica / chant) et Gérald Greco (batterie).

Contact: Jipes - 03.89.45.78.97 - 06.33.47.20.85